Cas pratiques

Visionner le MOOC sur les tableaux de bord.

Sommaire :

  1. Faire son top articles
  2. Suivre les ventes d'un article en particulier
  3. Comparer les ventes de plusieurs articles similaires pour voir ce qui se vend le mieux
  4. Comparer les ventes sur 2 périodes équivalentes
  5. Analyser les pertes
  6. Ventes mensuelles par article
  7. Ventes mensuelles par client
  8. Ventes par client et par article
  9. La part des produits achetés en circuit court dans son chiffre d'affaires
  10. Lire le tableau de suivi de la clientèle

1. Faire son top articles

Il est recommandé d'encadrer la période d'analyse en faisant un filtre personnalisé sur la date pour obtenir un classement représentatif des articles actuellement en vente et d'une période d'activité récente.

On ne peut pas faire de filtre sur un montant de Total HT ou marge HT car Odoo effectue le filtre ligne par ligne, et non sur le sous-total, donc ça ne fonctionne pas comme souhaité !

la mesure "quantité" peut donner des éléments d'analyse mais elle n'est pas toujours la plus parlante car dedans sont mélangés les unités de mesure pièce et kilo. On peut faire 2 listes de top article : le vrac (filtrer sur unité de mesure = poids) et le reste (unité de mesure = unité / pièce).

2. Zoom sur les ventes d'un article spécifique

3. Comparer les ventes de plusieurs articles similaires pour voir ce qui se vend le mieux

Pour visualiser le résultat sous forme de graphique :

4. Comparer les ventes sur 2 périodes : exemple mois M-1 (échu) par rapport à mois M-2

5. Analyser les pertes

L'objectif est de visualiser les pertes de matières premières, produits finis ou produits destinés à la revente  tout au long de l'année.

Le montant des pertes se basent sur la valeur du champs "PdR HT" (prix de revient hors taxes) de la la fiche produit.

Il existe 2 types de pertes :

Les "pertes identifiées" Les "démarques inconnues"

= celles que vous avez pu constater suite à une action de votre part et que vous avez saisi via les utilisations internes. (Voir documentation).


Il s'agit principalement :

    • de pertes quotidiennes identifiées, notamment sur les produits frais, lors que vous jetez vos fruits ou légumes abîmés, ou bien lors que vous constatez qu'une DLC d'un produit est dépassé.
    • de petits accident quotidiens, comme le fait qu'un sac de riz se déchire, que l'un d'entre vous renverse un produit par terre, etc...
    • de pertes exceptionnelles, comme lorsque vous avez une panne d'électricité et devez jeter toute la marchandise présente dans un frigo.

= les pertes dont l'origine n'est pas connue, calculées suite à un inventaire de votre part. Il peut s'agir de l'inventaire d'un seul produit, d'un inventaire partiel, ou d'un inventaire complet.


Les différentes origines de la démarque inconnue sont :

    • Les erreurs lors de la saisie de l'achat d'un produit
    • Les erreurs lors de la saisie de la vente d'un produit (vente par devis, ou vente en caisse). L'erreur la plus classique étant de vendre un produit à la place d'un autre.
    • La fonte des produits. Les fruits et légumes qui se vendent au poids ainsi que les fromages ont tendances à dessécher et perdre du poids.
    • Le vol

Choisir le tableau "Stock - Perte de produits" : on obtient l'évolution mensuelle des pertes depuis le début sur Odoo.

Les données affichées ne tiennent compte que des pertes depuis le passage en version 8 de Odoo : le 8 Avril 2018.

Il peut arriver qu'il y ait des valeurs négatives, sur le tableau. Cela arrive si vous "découvrez de la marchandise". (Erreur en votre faveur)

Parfois une erreur de saisie fausse les statistiques, auquel cas il faut retirer de la sélection le ou les produits qui induisent en erreur et produisent des chiffres incohérents (filtre personnalisé > article est différent de xxx). Dans l'exemple ci-dessous, une erreur sur les oeufs (due à une confusion sur l'unité de mesure) provoque une fausse perte de plus de 700 000 €. En écartant l'article oeuf de la recherche, on obtiendrait un résultat moins inquiétant !

On peut ajouter du détail en sélectionnant dans les critères la catégorie d'article :

6. Ventes par article et par mois

7. Ventes par client·e et par mois

8. Ventes par client·e et par article

9. La part des articles achetés en circuit court dans mon chiffre d'affaires

Pré-requis : avoir complété le champ "circuit de distribution" dans les fiches contact de chacun des fournisseurs.

Pour ce cas de figure on va faire appel aux filtres avancés. Il est très rare d'y avoir recours. Ils fonctionnent un peu comme des poupées russes : on va chercher à partir d'un élément principal (ex : article / fournisseur, etc.) puis un élément secondaire (ex : circuit de distribution) à l'intérieur.

  1. Je vais dans Tableaux de bord >> Rapports SQL >> Activité - Vente de produits
  2. je vais dans Filtres > Filtre avancéimage.png

  3. Puis je vais chercher 1. L'élément principal = fournisseurs, et dans ce domaine, l'élément secondaire = circuit de distribution, et dans ce domaine, ce qui répond à la formule circuit de distribution = circuit court : 

    image.png => image.png => 

    image.png

Je peux ensuite prendre le chiffre obtenu et le comparer (dans un 2nd temps, il n'existe pas de tableau où mêler les 2 recherches, mais on peut toujours faire figurer les 2 dans le tableau de bord personnalisé) avec mon chiffre d'affaires total.

 

10. Lire le tableau de bord de suivi de la clientèle

image.png

Ce tableau permet d'améliorer son suivi client et notamment permettre de savoir quel.le client.e régulier.e (plutôt client.e pro) n'a pas commandé depuis un certain temps, dans l'idée d'une relance à faire.

Colonne état de la période sans facture : Pas en retard => tout va bien!  /  0 -> 1 mois => C'est presque normal! /  1 -> 3 mois => On relance / 3 -> 6 mois => On relance et on se demande s'ils ne sont pas passer par la concurrence!

Deux biais dans cet outil qui ne mérite que d'avoir votre retour pour être amélioré: